afwcommunityhub02.jpg.size.custom.crop.1086x724.jpg

Lors du Sommet sur les carrefours communautaires auquel Entremise a participé en mai 2017 à Toronto avec Cities for People, la première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne a annoncé que le gouvernement provincial allait lancer un programme transitoire pour que certains immeubles publics excédentaires restent dans le domaine public un maximum de 18 mois pour que les organismes communautaires qui aimeraient transformer ces biens immeubles en carrefours communautaires aient plus de temps pour concevoir leurs plans. 

C’est maintenant chose faite: les promoteurs communautaires pourront présenter leurs propositions en vue de créer des carrefours communautaires dans des biens immeubles excédentaires qui appartiennent au gouvernement provincial, à des conseils scolaires ou à des hôpitaux. Les biens immeubles qui auront été sélectionnés resteront dans le domaine public pendant que les promoteurs communautaires concevront leurs plans d’affaires, noueront des partenariats et trouveront des façons de financer leurs acquisitions.

Qu’est-ce qu’un carrefour communautaire? Un carrefour communautaire permet aux résidents d’accéder aux services sociaux, culturels, récréatifs et de santé dont ils ont besoin en un seul endroit. Il peut exister physiquement, dans un bâtiment, ou être accessible virtuellement. Il s’agit d’un point d’accès central qui : offre des services en collaboration avec différents organismes communautaires et fournisseurs de services; réduit les doubles emplois administratifs; et améliore les services offerts aux résidents et s’adapte à leurs besoins.

Pour plus d’information sur les carrefours communautaires, consultez le Réseau de ressources pour les carrefours communautaires, une ressource en ligne qui fournit des renseignements, des outils et des données pour aider à créer et à maintenir des carrefours communautaires, et à en assurer le fonctionnement en Ontario.

Et si le Gouvernement du Québec favorisait lui aussi la création de carrefours communautaires de manière à ce que les immeubles publics excédentaires, qui ne sont plus requis pour la raison pour laquelle ils avaient été créés, soient utilisés du mieux possible?