L'administration municipale a rendu public hier un Plan d'action faisant état des principales interventions qui seront déployées d'ici 2030 pour mettre en oeuvre la Stratégie centre-ville. À cette fin, il propose des actions qui recouvrent plusieurs champs de compétence de la Ville (habitation, développement social et communautaire, développement économique, mobilité, sécurité, aménagement du domaine public, équipements collectifs et culturels) et surtout, il fait appel à la mobilisation de partenaires dont la contribution est essentielle. 

Dans ses actions complémentaires, la Ville de Montréal a décidé d’appuyer la reconversion d’ensembles institutionnels majeurs. en encourageant l’occupation transitoire des ensembles institutionnels inoccupés. Le principal indicateur de succès retenu pour mesurer l’atteindre de cette cible est le nombre d’expériences d’usage transitoire dans des sites institutionnels au centre-ville. Cette action fait écho au Plan d’action en patrimoine et à son désir d'établir des mesures facilitatrices pour encourager les usages transitoires ou temporaires dans les bâtiments vacants de toutes sortes sur l’ensemble du territoire montréalais.

Les usages transitoires sont aussi retenus dans le but de préserver l’authenticité et d'améliorer la qualité du cadre bâti du centre-ville. Afin de contrer la détérioration du cadre bâti et de l’habitat, les bâtiments inoccupés et les tours d’habitation construites entre 1950 et 1970, dont plusieurs affichent des signes de détérioration, seront une priorité pour la Ville. Des mesures pour contrer l’inoccupation des bâtiments et pour encourager les usages transitoires seront développées de manière à diminuer le taux d’inoccupation des bâtiments patrimoniaux du centre-ville d’ici cinq ans.

Pour consulter le Plan d'action du centre-ville dans son ensemble, cliquez ici.