Accélérer Montréal - Stratégie de développement économique

Hier, la Ville de Montréal dévoilait un huitième et dernier plan d'action qui s'inscrit dans la Stratégie de développement économique de Montréal. Parmi ces plans d'action, cinq abordent de façon explicite la question des bâtiments vacants et quatre d'entre eux positionnent l'usage transitoire en tant que stratégie prioritaire. Suite au Symposium international Montréal transitoire en janvier 2017, organisé conjointement par Entremise et la Division du patrimoine de la Ville de Montréal, l’idée d’utiliser de façon transitoire les bâtiments vacants est rapidement devenue une priorité municipale du Plan d'action en patrimoine, de la Stratégie centre-ville, et même une promesse électorale de Projet Montréal: transformer 10 bâtiments publics vacants par des usages transitoires. L'urbanisme transitoire est donc de plus en plus reconnue officiellement en tant que stratégie transversale.

Voici un bref survol des engagements en la matière dans le cadre de la  Stratégie de développement économique de Montréal:

    Créer Montréal - Plan d’action en design

    • Occupation temporaire et transitoire de bâtiments vacants: démarche de valorisation, délimitée dans le temps, des espaces laissés vacants au profit d’activités entrepreneuriales, culturelles et communautaires.

    Tisser Montréal - Plan d'action en innovation sociale

    • Soutenir l’identification de nouvelles solutions immobilières pour les OBNL et les coopératives (accès à l’immobilier collectif, fiducies d’utilité sociale, occupation transitoire, etc.)

    Entreprendre Montréal - Plan d'action en entrepreneuriat 

    • Accélérer la commercialisation en offrant aux entreprises montréalaises la possibilité d’utiliser de manière temporaire des espaces vacants (commerces, bâtiments, terrains)

    Vivre Montréal - Plan d’action en commerce

    • Soutenir les initiatives d’occupation ponctuelle et transitoire des locaux vacants pour expérimenter et tester de nouvelles activités commerciales
    • Favoriser la diversification commerciale en mettant en valeur les occasions d’affaires, notamment en appuyant financièrement le démarrage de commerces ciblés et en soutenant des initiatives d’occupation transitoire des locaux vacants

    Bâtir Montréal - Plan d'action en développement économique du territoire

    • Soutenir les projets de valorisation du cadre bâti et des terrains vacants
    ph_batir_web_8plans_525x295.jpg

     

    Selon la Stratégie de développement économique, renforcer l’approche de développement intégrée du territoire demeure un enjeu important pour s’assurer de la diversité et de la complémentarité des activités économiques au sein des zones industrielles en particulier. Cela permettra selon l'administration en place de limiter l’étalement urbain, d’optimiser l’utilisation du territoire et des infrastructures existantes et de redévelopper et convertir les espaces industriels, alors qu’on y retrouve apparemment près de 53 millions de pieds carrés de terrains vacants à développer et 7,3 millions de pieds carrés de bâtiments vacants. Autrement dit, une approche intégrée de développement est cruciale pour maximiser la portée des actions en développement économique, le tout dans une optique de développement durable et de qualité des aménagements.